Bienvenue sur le site de Patrick Pochon, créé en 1997.

Diane de Poitiers.

Diane était connue de son vivant sous le nom de Diane de Saint Vallier,
puis en épousant Louis de Brézé sous celui de Diane de Brézé.
Elle était grande sénéchale de Normandie, duchesse de Valentinois et d'Étampes.
Ce sont les historiens modernes qui l'ont fait connaître sous le nom de Diane de Poitiers.

Diane de Poitiers est née à Saint-Vallier dans la Drome le 31 décembre 1499.

Elle est la fille de Jean de Saint-Vallier Comte de Poitiers.
Il l'a prénommée Diane, car il était chasseur en hommage à la Diane chasseresse.

A 6 ans, Diane accompagnait son père à la chasse. Elle avait son faucon et montait à cheval.
En 1515, elle épouse Louis de Brézé, Grand Sénéchal de Normandie et Grand-Veneur de France. Elle a 15 ans, lui 56 ans.

Ils ont deux filles et Diane se retrouve veuve à l'âge de 31 ans.
Pendant 35 ans elle gère seule une immense fortune et prouve qu'elle est une excellente gestionnaire.

Elle décède à l'âge de 66 ans à Anet en 1566.

Henri II.

Henri est le fils de François I et le la reine Claude de France.
Il est né à Saint-Germain-en-Laye le 31 mars 1519.

Blessé d'un éclat de lance dans l'œil, lors d’un tournoi tenu rue Saint-Antoine à Paris,
contre Gabriel de Montgomery, le capitaine de sa garde écossaise, il meurt le 10 juillet 1559.

Second fils de François, il devient Dauphin à la mort de son frère François de France.
Celui-ci est né le 28 février 1518 et mort le 10 août 1536 à l'âge de 18 ans.

Traumatisé par sa détention en Espagne, il s'attache à Diane de Poitiers son ainée de 19 ans.

Orphelin très jeune, sa mère décéde quand il a cinq ans, il trouve en la belle Diane la mère, la conseillère et aussi la femme de ses rêves.

Les enfants d'Henri II et de Catherine de Médicis.

François (1544-1560). Roi de France (1559-1560) sous le nom de François II.
Décède à 16 ans.

Élisabeth (1545-1558).
Décède à 13 ans.

Claude (1547-1575).
Décède à 26 ans.

Louis (1549-1550).
Décède à 1 an.

Charles (1550-1574). Roi de France (1560-1574) sous le nom de Charles IX.
Décède à 24 ans.

Henri (1551-1589). Roi de Pologne sous le nom d'Henri de Valois en 1574 puis roi de France (1574-1589) sous le nom de Henri III.
Décède à 38 ans.

Maguerite (1553-1615). Épouse d'Henri III de Navarre en 1572.
Décède à 62 ans.

François (Hercule) (1555-1584). Duc d'Alençon.
Décède à 28 ans.

Victoire (juin 1556- aout 1556).
Décède à 3 mois.

Jeanne (1556-1556).

Les enfants illégitimes.

Diane de France (1538-1619).

Henri d'Angoulême (1551-1586).

Henri de Saint Rémi (1557?-1621)

Maîtresse royale.

Henri II était ébloui par la culture et la très grande intelligence de Diane.

De l'âge de sept à onze ans Henri est prisonnier en Espagne,
en compagnie de son frère François.


François I a perdu la bataille de Pavie contre Charles Quint et il est prisonnier en Espagne.
Pour payer la rançon, il demande son échange contre ses deux fils.
Diane accompagne les enfants à la frontière espagnole.

Henri a sept ans et son frère huit ans.
Comme il est le Dauphin, la cour qui accompagne la délégation
entoure François de France, alors qu' Henri est seul.
Diane vient le voir, le réconforte en lui promettant de revenir le chercher et lui fait un baiser sur la joue.
Elle tient parole et héberge les enfants royaux pendant plusieurs mois à Anet le temps qu' ils se refassent une santé.

A12 ans, il fait son premier tournoi et c'est à cet âge qu'il décide de porter les couleurs de Diane,
le noir et blanc couleur de son veuvage.

Diane tenait à sa réputation d'honnête femme.
Elle était la veuve de Louis de Brézé et ne voulait pas salir sa mémoire.

D'après les historiens, ils auraient été amants pendant deux ou trois ans,
Diane aurait eu entre 38 et 41 ans, et le roi Henry II, entre 19 et 22 ans.

Les proches de Diane et d'Henri
étaient persuadés que le roi et Diane étaient ensemble.

Dans leurs courriers, ils écrivent,
« Nous sommes certains qu'ils sont intimes, mais ils ne le laissent pas paraître.
Jamais de geste tendre ou de baisers ne sont échangés en public ».

Pour vous donner une idée du comportement de Diane à cette époque,
voici une petite histoire rapportée par ses témoins.

A cette époque, il était très difficile pour le Roi de s'isoler.

Les domestiques suivent le Roi pas à pas pour le servir et la Cour pour se faire voir ou quémander.
Pour avoir une conversation privée,
Diane et le roi entrent dans un lit et tirent les rideaux.

Autour du lit, le personnel domestique et des membres de la cour.
Il y avait beaucoup de bruit derrière les rideaux et Diane se serait écriée à haute voix,
« Sire, Sire, arrêtez de sauter sur le lit, que vont penser les gens autour de ce lit ».

La beauté de Diane.

"Elle eue pu vivre cent ans sans qu'elle ne changeât ni de corps, ni de visage."
Pierre de Bourdeille, dit Brantôme (vers 1540 - 1614) .

Selon Brantôme, chroniqueur de l'époque, elle était encore très belle à l'âge de 66 ans et on lui aurait donné 30 ans.
Il affirme que lors de sa rencontre, elle n'était pas maquillée.

Un jeune page au service de Diane se serait donné la mort par dépit amoureux à son décès.

Plus proche de nous, à la révolution le tombeau de Diane a été profané.

Elle était dans un cercueil plombé, elle avait été embaumée
et les témoins de l'époque assurent tous qu'elle était dans un état de conservation parfait
et aussi belle que du temps légendaire de son vivant.

Des mèches de cheveux ont été coupées par les témoins de l'époque
et nous en avons une petite quantité que vous verrez dans le salon rouge.

Ses ossements ont été enterrés aux pieds de l'église d'Anet.

En 2008, ses restes ont été exhumés, identifiés et le 29 mai 2010,
Diane a retrouvé le tombeau qu'elle n'aurait jamais dû quitter.

Sportive et moderne.

Diane de Poitiers était une femme très sportive et elle avait une hygiène de vie irréprochable.

Tous les jours, elle nageait, elle courait pour entretenir sa santé et elle faisait beaucoup de cheval.

Elle se levait à 6 h 30 prenait son cheval pour parcourir 10 km et en revenant prenait son bain.
A 10 h son premier repas, à 18 h le dernier, léger selon les écrits de l'époque.
Entre les deux, elle gérait ses biens. Le soir tapisserie et lecture.

Elle se préservait du soleil, prenait des bains de lait d' ânesse et prenait des potions d'or potable, remède de l'éternelle jeunesse à son époque.
Lors de l’exhumation de ses ossements en 2008, elle avait un taux d'or de 250 fois supérieur aux moyennes actuelles.