Tout au long des vagues bleues
j'entends la voix du vent
qui souffle pour nous deux
pendant que toi, tu me mens.

          Tu dis que je suis belle
          tu dis que je suis celle
          que tu attends.

Ce sont des mots, mais c'est un leurre,
tu parle doux, tu ne sais pas
que du bout des temps je suis seule
et tu le chante et tu le crois

          que je suis belle
          que je suis celle
          que tu attends.

Ta voix me lasse, ton chant chevauche
le dos du vent qui, lui aussi
sait que bientôt l'aurore approche
qui fera naître la longue nuit

          qui est cruelle
          mais qui est celle
          qui m'attends.

Colette Roux.


1280x960   800x600

 


Retour...

 


Page suivante ...

Patrick Pochon, Anet. France.
Mise à jour le 07 décembre 2008.

© Le droit d'utilisation des photos est uniquement accordé dans le cadre d'une utilisation personnelle et non commerciale.