Pour elle.

Elle était femme soie
elle était femme lisse.
Telle une flamme d'or
au milieu du bûcher,
elle étirait son corps
au soleil de l'été.

Elle était femme fleur,
elle femme belle.
quand sa joue se penchait
sur l'aile d'un oiseau,
c'est elle qui murmurait
plus doux que le ruisseau.

Elle était femme nacre,
elle était femme rare.
Telle une goutte d'eau
au milieu du désert,
son coeur savait des mots
qui réchauffait l'hiver.

Elle était femme joie
elle était femme vie.
Comme la vague, pourtant,
un soir elle est partie
se retirant tout doucement,
ange soufflant une bougie.

Colette Roux.


1280x960   800x600

 

 

 


Retour...

 


Page suivante ...

Patrick Pochon, Anet. France.
Mise à jour le 07 décembre 2008.

© Le droit d'utilisation des photos est uniquement accordé dans le cadre d'une utilisation personnelle et non commerciale.