Ma solitude.

Tu t'approches souvent le soir
tout doucement, à pas feutrés,
tu étends ton manteau noir

       qui m'enroule
       qui me trouble
       qui m'oppresse
       et me caresse,
       qui m'étonne
       et qui me donne
       tant d'espoir.

Tu accours du fond des âges,
tu te ris de l'éternité,
d'une âme à l'autre tu voyages,

       tu la touches
       tu fais mouche,
       tu la blesses
       et tu la laisses,
       tu reviens
       et la retiens
       dans ton sillage.

Colette Roux.


1280x960   800x600

 

 

 

 

 


Retour...

 


Page suivante ...

Patrick Pochon, Anet. France.
Mise à jour le 07 décembre 2008.

© Le droit d'utilisation des photos est uniquement accordé dans le cadre d'une utilisation personnelle et non commerciale.