Le vent du soir.

Et si c'était vrai
                           que le vent du soir sèche mes larmes ?
Alors je t'attendrai,
                           à lui offerte sous le charme.

Et si c'était vrai
                           que les fleurs de Mai fanent à l'aube ?
Elles meurent pour t'accompagner
                           au froid pays où tout n'est qu'ombre.

Et si c'était vrai
                           que les yeux des fées pleurent de l'or ?
Un jour alors tu reviendrais
                           pour couvrir d'anneaux mon corps.

Colette Roux.


1280x960   800x600


Retour...

 


Page suivante ...

Patrick Pochon, Anet. France.
Mise à jour le 07 décembre 2008.

© Le droit d'utilisation des photos est uniquement accordé dans le cadre d'une utilisation personnelle et non commerciale.