PER ZIA MIA.

C'est la soeur du chaud soleil qui est partie.
Elle étirait son corps vermeil
sous ses rayons en plein soleil.

C'est la soeur du feu qui s'est éteinte.
Elle brûlait des jours heureux
comme une flamme, hors d'atteinte.

C'est bien sûr la rose des roses qui s'est fanée.
Sa vie, ses rêves étaient roses
comme mon coeur qui les aimait.

C'est je le sais, la soeur des mots qui n'écrit plus.
Mais on entend comme un écho
dans sa ville qui n'est plus.

C'est un peu la soeur des stars qui est partie.
Elle faisait des jours un festival
et tout en elle aimait la vie.

C'est surtout la soeur de l'or qui s'est ternie.
Elle entourait d'anneaux son corps
qui, pour toujours la garde en vie.

Colette Roux.

Vendredi 26 avril 1991.


1280x960   800x600

 


Retour...

 


Page suivante ...

Patrick Pochon, Anet. France.
Mise à jour le 07 décembre 2008.

© Le droit d'utilisation des photos est uniquement accordé dans le cadre d'une utilisation personnelle et non commerciale.