Le champ de blé est vert-orange
sous la lumière de juillet,
baigné d'une chaleur étrange,
tel un tableau de Delaunay.

Le vent tiède à eu si chaud
que tout le jour il a dormi
et, tendrement, c'est le ruisseau
qui l'a bercé toute la nuit.

Puis les étoiles sont sorties
de leur grands sacs de velours noir,
toutes petites fleurs de pluie,
images frêles de l'espoir.

La lune enfin est apparue,
nonchalamment, elle a poussé
de son bras pâle le haut des nues
qui lui cachaient le champ de blé.

Et au matin le vent s'est éveillé,
dans un frisson il est partit
vers un demain, vers un été,
où l'arbre de blé deux fois fleurit.

Colette Roux.


1280x960   800x600

 

 

 

 

 


Retour...

 


Page suivante ...

Patrick Pochon, Anet. France.
Mise à jour le 07 décembre 2008.

© Le droit d'utilisation des photos est uniquement accordé dans le cadre d'une utilisation personnelle et non commerciale.